Le numérique, moteur du changement : mars 2012

Vendredi 30 mars, plus d’une centaine d’élus de collectivités territoriales ont répondu à l’invitation de l’Institut Edgar Quinet qui organisait son colloque « Le numérique, moteur du changement » dans le cadre prestigieux du Palais du Luxembourg.

Intervention d'Henri Verdier au colloque Le Numérique, Moteur du Changement

Intervention d’Henri Verdier au colloque Le Numérique, Moteur du Changement

Pour répondre à leurs interrogations concernant les enjeux du numérique pour nos territoires, l’Institut Edgar Quinet a réuni une vingtaine d’experts, acteurs et témoins dans leurs secteurs respectifs.

Trois grandes séquences, sous forme de tables rondes ont permis d’aborder les principaux thèmes de l’apport du numérique au changement de notre société :

  • Le numérique, nouveau moteur de l’économie,
  • Les nouveaux rapports sociaux à l’ère du numérique (médias, institutions, politiques, entreprises et organisations),
  • Le numérique au service de l’éducation.

 

Ouverture du colloque

Le colloque a été ouvert par le sénateur David ASSOULINE. Sensible à ces questions, il fut dès 2008 responsable d’une mission parlementaire sur les « nouveaux médias ».

 

Première table ronde : « Le numérique, nouveau moteur de l’économie »

Cette première table ronde animée par Nicolas Chagny, de l’institut Edgar Quinet, a réuni :

En conclusion, Henri VERDIER, Président de CAP DIGITAL est revenu sur les spécificités de la révolution numérique par rapport aux autres grandes avancées industrielles de notre histoire. Il a ensuite mis l’accent de manière précise sur les conditions nécessaires à la croissance numérique.

 

Deuxième table ronde : « Les rapports sociaux à l’ère du numérique »

Animée par Jean-Pascal Szelerski, de l’institut Edgar Quinet, cette table ronde a réuni :

En conclusion, Edwy PLENEL, fondateur et Président de MEDIAPART, plutôt que de témoigner sur son expérience réussie d’entrepreneur du Web, a préféré revenir de manière passionnante sur la promesse démocratique induite par internet : « épouser totalement la modernité pour y défendre le meilleur de la tradition ».

 

Troisième table ronde :  « Le numérique au service de l’éducation »

Enfin, la dernière table ronde animée par Imad Bejani (Institut Edgar Quinet) a réuni :

  • Gilles BRAUN,  Expert de haut niveau auprès du directeur général de l’enseignement scolaire au Ministère de l’Éducation Nationale,
  • Eric DUBERTRAND, Directeur de Cabinet d’Yves ROME, Sénateur, Président du Conseil Général de l’Oise. Président de l’AVICCA (Association des villes et Collectivités pour les Communications Électroniques et l’Audiovisuel),
  • Joël BOISSIERE, Développement numérique des territoires à la Caisse des Dépôts,
  • Thierry de VULPILLIERES, Directeur des partenariats Éducation de Microsoft,
  • Vincent OLIVIER, fondateur du site webpedagogique.fr

 

A l’issue de ces échanges, le député européen Vincent PEILLON, après un hommage à l’héritage laissé par Edgar Quinet « l’école doit être le messager de l’avenir »,  a dressé un état des lieux critique sur notre système scolaire face aux enjeux du XXIème siècle. Il a ensuite listé les priorités pour  que le numérique devienne « l’outil formidable de refondation de notre école » attendu par la France.  En appelant de ses vœux un véritable plan pour la e-education, il a dévoilé les premières mesures concrètes qui devront être prises.

 

Intervenants et participants ont pu continuer à échanger de manière conviviale lors du cocktail proposé dans la salle René Coty du Palais du Luxembourg.